28 févr. 2017

Les bouquinistes – The second-hand booksellers

second-hand booksellers

Comme chacun, j’ai mes petites habitudes. Le matin avant de me lancer dans ma folle journée ponctuée de cours de dessin et de tableaux, j’aime prendre 30 minutes pour moi. Lorsque la maison est endormie, je m’installe devant ma tasse de thé fumante. Et là dans la cuisine, je sirote mon breuvage tout en dévorant plusieurs pages d’un roman. Ces quelques minutes de sérénité, juste à moi, sont un véritable bonheur. Si je me passionne en ce moment pour les romans japonais, j’aime de temps temps revenir à mes premiers amours. Et apprécie de relire un bon polar américain tel que 87e district d’Ed McBain, trouvé chez un bouquiniste (second-hand booksellers) .

Le livre tient un place importante dans ma vie et au sein même de ma famille. Entre mon mari, ma mère et mes enfants, je suis entourée de lecteurs, d’amateurs et/ou d’écrivains. Ma fille aînée vient de publier plusieurs livres sur les métiers expliqués aux enfants et ma mère est férue d’histoire. Quand à mon mari qui a déjà écrit plusieurs romans, travaille actuellement sur un manuscrit sur Kafka.  Inutile de vous dire que chez nous on ne plaisante pas avec les livres !

Les bouquinistes

Même s’il nous arrive d’aller dans les grandes enseignes pour trouver les nouveautés, ma préférence va aux  librairies de quartier. Et lorsque le printemps arrive, j’aime flâner du côté des bords de Seine pour faire un tour du côté des bouquinistes. Quel plaisir de farfouiller dans les bacs pour dénicher des trésors. Livres anciens, cartes-postales et affiches rares, tout y est. J’ai toujours la sensation de faire un bond dans le passé. Et quand je lève les yeux sur Notre-Dame, l’ombre de Victor Hugo vient me saluer.

Les bouquinistes (second-hand booksellers) s’inscrivent dans le paysage romantique parisien. Quand on pense à Paris des images telles que la baguette de pain, le Moulin-rouge, la tour Eiffel défilent, c’est peut-être un peu cliché mais tellement vrai. À quoi j’ajouterais le vendeur de bouquins coiffé de sa casquette et classant méticuleusement ses livres sur son étale.

Installés sur plus de trois kilomètres le long de la Seine et inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1991, vous trouverez les 900 « boîtes vertes » sur la rive droite entre le pont Marie et le quai du Louvre  et sur la rive gauche, du quai de la Tournelle au quai Voltaire. Bonne promenade ! »

Laisser un commentaire