22 nov. 2017

Histoires de pommes

histoires de pommes

L’idée de vous proposer un article sur les pommes m’est venue en regardant mon jardin. Le mois de novembre va bientôt s’achever et mon gazon est encore recouvert de ces délicieux fruits. J’aurais pu vous proposer quelques recettes à concocter mais je préfère laisser cet exercice aux talentueux blogueurs culinaires. Je me suis donc interrogée sur les expressions que nous employons au quotidien avec les fruits et surtout avec la pomme :

  • La pomme d’Adam
  • Tomber dans les pommes
  • Haut comme 3 pommes
  • Se payer la pomme de quelqu’un
  • C’est pour ma pomme

J’ai également repensé à toutes ces histoires mettant en scène des pommes : la guerre de Troie, Newton, Guillaume Tell…et je me suis dit que ce fruit était tout de même exceptionnel et qu’il méritait bien un billet.

Le fruit de la discorde

À en croire les récits anciens et mythologiques, mieux vaut éviter de s’approcher d’une pomme. Car dans un cas elle a précipité la chute de l’homme et de la femme et dans l’autre elle a déclenché une guerre…

Faisons ici un petit rappel mythologique. La déesse de la Discorde furieuse de ne pas avoir été conviée aux noces de Thétis et de Pélée, décide d’y semer le trouble. Elle lance aux convives une pomme d’or sur laquelle est inscrit « À la plus belle ». Les trois déesses, Aphrodite, Athéna et Héra, alors présentes, somment Zeus de les départager. Celui-ci délègue la tâche à un berger nommé Pâris. Il choisit Aphrodite, car celle-ci lui a promis l’amour de la plus belle des femmes : Hélène. Or la belle Hélène est déjà celle du roi Ménélas. Et lorsque celle-ci se réfugie avec Pâris dans la ville de Troie, le roi humilié décide d’entrer en guerre avec tous les Troyens pour laver son affront. Et tout cela pour une histoire de pomme !

Ne cherchez pas des pommes de Guillaume Tell

Guillaume Tell fait partie de ces personnages historiques incontournables. Tout le monde a déjà entendu parler de lui, mais connaissons-nous vraiment son histoire ?

Guillaume Tell est un héros légendaire suisse du XIVème siècle. Il est le symbole de la liberté et de l’indépendance helvétique. La légende raconte qu’à l’époque le canton d’Uri était gouverné par le bailli Herman Gessler, un représentant de l’Empire Germanique. Ce dernier, pour tester la loyauté de son peuple, plaça son chapeau sur une perche et demanda à chacun de le saluer à son passage. Tous se plièrent à cette exigence, excepté Guillaume Tell. En guise de représailles Herman Gessler lui demanda de décocher une flèche à 100 pas de sa cible : une pomme déposée sur la tête de son fils. Guillaume Tell transperça la pomme sans toucher son fils… La légende était née. Le bailli fut quant à lui assassiné d’une flèche par Guillaume Tell quelque temps plus tard.

La tarte tatin, toute une histoire

Savez-vous qu’il existe pas moins de 7 versions différentes racontant la naissance de cette fameuse tarte ? Pour certains il s’agit d’une tarte qui a été renversée et cuite par inadvertance à l’envers.

Une autre version raconte qu’il s’agit d’une erreur de cuisson de pommes. Trop cuites on a voulu les dissimuler sous de la pâte. On ne parviendra sans doute jamais à démêler le vrai du faux. Cependant tout le monde s’accorde sur les deux principales protagonistes : Stéphanie et Caroline, les fameuses sœurs Tatin aubergistes à Lamotte-Beuvron en Sologne vers 1898. Ce sont elles qui seraient à l’origine de la popularisation du dessert.

Tout cela m’a donné l’eau à la bouche, je vais donc poser mes pinceaux et aller croquer l’une de mes pommes.

 

Laisser un commentaire