1 août 2019

5 conseils pour débuter la peinture

start painting tips

On m’a récemment demandé quels conseils je donnerais à une personne souhaitant se lancer dans la peinture. Cela peut-être long…

J’ai donc condensé ma réponse en 5 principaux conseils

  • Le type du matériel
  • Quelle peinture pour débuter ?
  • Le choix du sujet
  • Oublier ses doutes
  • Et rester motiver

1. Un bon matériel

Tout d’abord le matériel. J’entends encore mes professeurs d’art répéter « Les bons outils font les bons ouvriers ». Ils n’avaient pas tort sur le fait que le matériel est primordial.

Acheter du matériel pour peindre peut vite coûter cher mais il vaut mieux investir dans du matériel de qualité que dans des pinceaux ou de la peinture médiocres. Lorsque le matériel n’est pas correct cela augmente la difficulté, vous pouvez , par exemple, avoir des poils de pinceaux qui restent collés sur votre toile et comme un mauvais matériel s’use plus vite, vous risquez de devoir en racheter souvent. Une mauvaise opération qui vous fera perdre du temps, de l’énergie et de l’argent.

C’est pour cela que je mets mon matériel à disposition des personnes que j’accueille dans mes cours de peinture ici à Paris. Ainsi, il n’y a pas de mauvaise surprise et les élèves peuvent se concentrer uniquement sur leur toile. Quand on vient de l’étranger il est difficile de voyager avec tout le matériel de peinture nécessaire. Mes élèves étrangers sont ravis de pouvoir trouver tout ce dont ils ont besoin dans mon atelier : pinceaux, toiles, peinture à huile, acrylique, aquarelle…

Lors de votre premier achat de matériel, je vous conseille vivement de vous rendre dans des boutiques spécialisées comme Sennelier par exemple. Lorsque vous connaîtrez mieux le matériel nécessaire, vous pourrez l’acheter sur internet, mais au début rendez-vous dans les magasins. Vous pourrez ainsi toucher les pinceaux, étudier la texture des toiles et regarder les couleurs des tubes de peinture. Fais attention car la couleur représentée sur le tube n’est pas toujours fidèle à celle qui est à l’intérieur. Si vous en avez la possibilité n’hésitez pas à demander à un vendeur d’ouvrir le tube pour vérifier la teinte.

acrylic paint

2. La peinture acrylique pour débuter

Il existe différents types de peinture : Aquarelle, Huile, Acrylique. Chacune d’entre elle demande une technique particulière.

Si vous êtes débutants je vous conseille de commencer par la peinture acrylique. Elle peut s’utiliser de plusieurs manières ce qui la rend très intéressante à travailler et également plus facile que l’huile.
C’est une peinture qui se travaille avec de l’eau tout comme l’aquarelle. Elle peut soit être très diluée pour donner un effet de lavis (teintes légères) ou au contraire être mélangée avec peu d’eau (ou pas du tout) pour un effet plus épais, pour les peintres les plus audacieux. On peut aussi remplacer l’eau par un médium, cependant cela donne plus de transparence ce qui peut être aussi un inconvénient…

Trouver la bonne couleur n’est pas toujours facile, un peu plus de rouge, de bleu, de vert. Lorsque vous créez une nouvelle teinte ajoutez avec parcimonie la seconde couleur à la première afin de pouvoir contrôler votre mélange. Il est plus facile d’ajouter de la couleur que de l’enlever.
N’hésitez pas à préparer une quantité suffisante de votre nouvelle couleur car elle sèche très vite sur la palette et il est difficile de refaire exactement la même teinte.
Voici un dernier conseil concernant la couleur, pour éviter les mauvaises surprises gardez bien en tête que les couleurs foncent ou deviennent plus intenses en séchant.

3. Quel sujet choisir ?

Une fois le matériel prêt, et le type de peinture choisi vous allez pouvoir commencer à peindre. Oui mais quoi ? Ce n’est pas tout d’être motivé, il faut aussi avoir un sujet.

Tout peut être prétexte à être peint : un bouquet de fleurs, votre chat, une vue sur mer… Je conseille aux personnes débutantes de commencer à travailler d’après une photo ou image plutôt que de peindre des sujets vivants ou des paysages en direct. Vous limiterez ainsi les contraintes de temps, de luminosité, de déplacement.

Nous avons la chance, à l’heure actuelle, d’avoir accès à une grande quantité de photos et d’images dans les livres ou sur internet, alors choisissez un sujet parmi ces sources.

Un sujet simple qui vous a attiré tout de suite. Mais attention ce qui paraît facile ne l’est pas forcement !

4. Oubliez vos doutes…

Lorsque les personnes souhaitent participer à l’un de mes cours de peinture elles me précisent souvent « je suis novice », « je n’ai jamais peint » ou « je ne sais pas peindre ». Et peu importe la nationalité cette crainte est internationale !
Rassurez-vous c’est tout à fait normal d’avoir des craintes et de ne pas « savoir peindre » au début. Peindre s’apprend comme toute activité qu’elle soit sportive, artistique, musicale… Il faut faire preuve de patience, de persévérance et de confiance en soi. Et surtout ne pas être trop exigent avec soi-même dès le départ. Il faut prendre son temps et accepter l’idée de faire des erreurs qui, je vous rassure, pourront être corrigées par la suite.

Lorsqu’on débute en peinture il est conseillé de ne pas être trop ambitieux que ça soit dans le choix du sujet ou dans le type de peinture. Privilégiez la peinture acrylique pour vos premières toiles pour vous familiariser avec la peinture. L’huile et l’aquarelle demandent, elles, un peu plus d’expérience et de technique. Cela viendra avec le temps.

5. … et gardez votre motivation

Lorsqu’ils sont face à leur toile, avec leur sujet et leur pinceau, mes élèves sont souvent envahis par l’excitation du début. Ils ont les yeux qui pétillent, sont joyeux mais ne savent pas toujours comment commencer. Cependant ils ont de la motivation à revendre ! Cette phase ne dure qu’un temps…

Il y a toujours un moment de découragement ou de flottement dans l’avancée de la peinture. C’est l’instant critique celui où l’on commence à regretter ses choix de couleurs et même son sujet (un peu comme lorsque l’on est chez le coiffeur et que l’on se regarde dans le miroir au milieu d’une coupe de cheveux. On commence à paniquer, à se demander pourquoi avoir eu cette idée. Mais une fois la coupe terminée, le brushing effectué tout rentre dans l’ordre et l’on est satisfait). Cette phase de doute créatif arrive à tout le monde, même à moi qui ai 30 ans d’expérience !

Il convient alors de prendre du recul, car à force de rester concentré sur son travail, le jugement est faussé. Il est essentiel de faire une pause de quelques minutes voire quelques jours si nécessaire, de s’écarter de son œuvre, la laisser reposer. Souvent une bonne tasse de café ou de thé suffit. Si vous êtes dans un groupe ou un cours demandez de l’aide au professeur ou même aux autres élèves. J’interviens auprès des personnes qui assistent à mes cours car  ils ont parfois besoin d’un conseil ou d’une pointe de peinture pour relancer l’inspiration.

Alors ne vous découragez pas. Ayez confiance en vous !

Start_painting

Laisser un commentaire